Billets Politique Monde Société Économie Culture Sciences Sport Médias Bordeaux
L’avenir de France 3 en question
Article publié le 29/01/2008
Yannick de Solmignac, délégué du Syndicat National des Journalistes (SNJ), voit dans le démantèlement de France 3 un véritable recul de la démocratie. Il ne voit pas ce projet d’un très bon oeil.

L’Elysée réfléchit à l’idée d’un démantèlement de France 3. Les stations régionales seraient vendues à la presse régionale. Que représente pour vous une telle annonce ?

Yannick de Solmignac : C’est un "montage" entre la Presse quotidienne régionale (PQR), le Conseil Régional et le Conseil départemental. Ce n’est pas la première fois que la presse écrite veut goûter aux plaisirs de l’audiovisuel. L’idée de confier une partie de la télévision publique à la presse régionale avait déjà affleuré en 1986. Les patrons savent qu’ils peuvent y trouver leur compte : la PQR peut engranger des recettes publicitaires énormes.

Que craignez-vous vraiment ?

Y.S. : Mais c’est un véritable recul de la démocratie ! En tant que citoyen, je trouve ça inconcevable de n’avoir qu’une seule source d’information régionale en 2008. Et puis, la connivence entre la presse et le Conseil Régional n’est pas saine. Les journalistes qui travailleront dans ces télévisions ne seront pas indépendants des élus.

Cela aurait-il des répercussions sur l’emploi ?

Y. S. : Oui, c’est certain. En tout, ce sont 300 personnes qui travaillent à France 3 Aquitaine, des journalistes au personnel technique. La presse régionale liée à France 3 cherchera sans doute à être plus productive, à proposer un traitement similaire pour l’écrit et la télévision. A long terme, on peut craindre une réduction des effectifs. La direction de France 3 a envoyé un courriel pour rassurer ses salariés. Mais elle n’en sait pas plus qu’eux...Pour le moment, cette idée est surtout une sorte de « test » mis à l’épreuve du public.

Laure Dautriche

A lire également : "La pub dans le brouillard", où comment la suppression de la publicité sur France Télévisions prend au dépourvu annonceurs et équipes commerciales à France3.
Commentez cet article !

> Page consultée 910 fois
> 0 commentaire(s)
 

imprimatur.fr on Facebook
Imprimaquoi ?

Imprimatur est le journal école de l'Institut de journalisme de Bordeaux Aquitaine (IJBA). Il est créé par les étudiants de 1ère année et distribué gratuitement dans plusieurs lieux publics de Bordeaux.

Vous pouvez télécharger le dernier numéro au format PDF en vous rendant sur la page d'accueil du site.


Imprimatur, journal-école de l’Institut de journalisme Bordeaux Aquitaine.
Fondateur : Robert Escarpit. Directrice de la publication : Maria Santos-Sainz.
IJBA, 1 rue Jacques Ellul, 33 080 Bordeaux Cedex. Tel : 05 57 12 20 20
www.ijba.org - Association des diplômés