Billets Politique Monde Société Économie Culture Sciences Sport Médias Bordeaux
"Je ne méritais pas ça..."
Article publié le 11/03/2008

Derrière de longs cheveux noirs, Yasmine Chassigny cache difficilement de grands yeux fatigués. La jeune femme parle vite, elle prend à peine le temps de s’asseoir à l’auto-école des Chartrons. A 31 ans, elle vit dans l’attente d’une décision de justice, celle du tribunal de Biarritz qui sera connue vendredi 14 mars. Sa faute ? Un permis de conduire américain périmé qu’elle a présenté aux forces de l’ordre avec une pièce d’identité française. Sa punition ? Une nuit passée au poste. « J’ai été enfermée dans une pièce minuscule de 11 heures du soir à 8 heures le lendemain matin. Il y avait des traces sur les murs comme si les gens les avaient griffés. J’ai même vu des tâches de sang. J’ai passé la nuit sur un banc avec une couverture dégueulasse. C’était un vrai cauchemar, je ne méritais pas ça. »

Aujourd’hui, Yasmine risque une peine d’emprisonnement avec sursis et une amende assortie de l’obligation de passer le permis en France. Pour montrer sa bonne volonté, elle s’est immédiatement inscrite dans une auto-école. « J’avais commencé à passer le permis en France en 2000, j’ai eu mon code, j’ai pris 28 heures de cours de conduite mais je n’ai pas poussé plus loin. Aux Etats-Unis, il suffit de payer 12 dollars pour avoir le document. »

En fait, Yasmine a déjà fait l’objet de plusieurs contrôles de gendarmerie depuis 2004, date de la péremption de son permis américain, sans que cela pose problème. Mais le 20 août 2007 à Biarritz, les policiers semblent vouloir faire du zèle. Constatant l’irrégularité, ils embarquent la jeune femme. Sept mois plus tard, Yasmine est à la recherche d’un emploi. Elle a déjà dépensé 1790 euros de frais d’avocat. La peur au ventre, elle continue de prendre sa voiture pour aller travailler et voir ses enfants à Anglet.

Isabelle Halliez

Commentez cet article !

> Page consultée 522 fois
> 0 commentaire(s)
 

imprimatur.fr on Facebook
Imprimaquoi ?

Imprimatur est le journal école de l'Institut de journalisme de Bordeaux Aquitaine (IJBA). Il est créé par les étudiants de 1ère année et distribué gratuitement dans plusieurs lieux publics de Bordeaux.

Vous pouvez télécharger le dernier numéro au format PDF en vous rendant sur la page d'accueil du site.


Imprimatur, journal-école de l’Institut de journalisme Bordeaux Aquitaine.
Fondateur : Robert Escarpit. Directrice de la publication : Maria Santos-Sainz.
IJBA, 1 rue Jacques Ellul, 33 080 Bordeaux Cedex. Tel : 05 57 12 20 20
www.ijba.org - Association des diplômés