Billets Politique Monde Société Économie Culture Sciences Sport Médias Bordeaux
L’idée qui tombe à l’eau : Bordeaux ne sera pas une île
Article publié le 11/03/2008

Six ans. Six ans encore, sans la moindre péniche ou autre vaporetto pour les Bordelais. Une déception bien sûr, pour Marc Vanhove, tête de liste d’« Alliance Citoyenne » et surtout pour Jean-Pierre Roche à l’initiative de cette idée pour le moins originale. Malheureusement, leur projet de développement d’un nouveau quartier sur l’eau comprenant gondoles, guinguettes et ateliers d’artistes a fait un flop électoral. En ne leur confiant qu’un peu moins de deux pour cents de leurs suffrages, les Bordelais ont également voté contre la construction d’un canal navigable de plus d’un kilomètre, reliant le lac au port de plaisance et aux bassins à flots. Une voie navigable qui, pourtant, aurait permis de se rendre en bateau-bus jusqu’à Saint-Michel. Alors, adieu l’écologie urbaine, les électeurs ont choisi la continuité avec Alain Juppé.

L’équipe d’Alain Juppé semble d’ailleurs ne pas faire grand cas de ces velléités vénitiennes. Gilles Boyer, le conseiller en communication du maire fraîchement réélu, a rendu un avis sans appel sur les idées aquatiques de Marc Vanhove. « Ce projet n’est pas chiffré, cela suffit pour y renoncer ». Cette proposition restera donc une chimère. Encore que... Véronique Planchard, deuxième sur la liste de Marc Vanhove, en est certaine, « pas mal de nos idées vont être plagiées par Juppé ». Elle cite pour exemple l’idée d’un futur tramway sur une ligne en alternance dans la rue Fondaudège. Pourtant, il est des positions qui demeureront inconciliables, en particulier pour le pont autoroutier voulu par Alain Juppé et Alain Rousset. « Ça va ramer longtemps » lance Jean-Pierre Roche, qui ne démord pas de son idée de pont-levis. « Le pont satanique voulu par le maire et son adversaire socialiste empêchera toute existence de quartier sur l’eau car il condamne les possibilités de navigations légères ». Objection de nouveau bottée en touche par Gilles Boyer qui rétorque qu’il n’a pas vu de pont-levis « depuis le Moyen-Age »… Dans ce combat de coq et poussin, une chose est sûre, Bordeaux ne succombera pas à la tentation de Venise cette fois-ci.

Mélanie Favreau

Commentez cet article !
(1 commentaire)

    18 mars 2008 10:16, par Simon
    Ah mince alors ! ca aurait pu être tellement sympa de se balader en péniche un peu partout dans Bordeaux... Il y a vraiment des gens qui n’ont pas les pieds sur terre !

> Page consultée 539 fois
> 1 commentaire(s)
 

imprimatur.fr on Facebook
Imprimaquoi ?

Imprimatur est le journal école de l'Institut de journalisme de Bordeaux Aquitaine (IJBA). Il est créé par les étudiants de 1ère année et distribué gratuitement dans plusieurs lieux publics de Bordeaux.

Vous pouvez télécharger le dernier numéro au format PDF en vous rendant sur la page d'accueil du site.


Imprimatur, journal-école de l’Institut de journalisme Bordeaux Aquitaine.
Fondateur : Robert Escarpit. Directrice de la publication : Maria Santos-Sainz.
IJBA, 1 rue Jacques Ellul, 33 080 Bordeaux Cedex. Tel : 05 57 12 20 20
www.ijba.org - Association des diplômés