Billets Politique Monde Société Économie Culture Sciences Sport Médias Bordeaux
A Talence, la droite a échappé à la vague rose
Article publié le 18/03/2008
Les élections municipales de mars 2008 ont livré leur verdict. Le grand retour de la gauche à la tête de Talence n’est pas encore pour aujourd’hui. Cela s’est joué à peu de voix (361 voix d’écart). Alain Savary était attendu au tournant. S’il gagnait, il offrait sur un plateau six sièges au groupe socialiste à la CUB... Et donc une confortable majorité à la gauche.

Une campagne éprouvante pour la droite.

Au soir des résultats, Alain Cazabonne reconnaît que l’affaire a été sérieuse : « Je suis soulagé, car la campagne a été très difficile. Gilles Savary a été courageux, il aurait pu gagner. » Malgré un réservoir de voix de près de 8%, le challenger socialiste n’est pas parvenu à transformer l’essai. Le report des suffrages a fait la différence, « la proximité et la fidélité également », a souligné Cazabonne. Avec cette victoire, le groupe « Communauté d’avenir » prive la gauche d’une majorité plus large à la CUB.

Quelques instants après l’annonce des résultats, à la salle Mauriac, où sont rassemblés les militants d’Alain Cazabonne, Gérard Paranteau, de la liste UMP-Modem est aussi euphorique que son mentor.

Savary manque une opportunité historique

A l’annonce des résultats, Alain Cazabonne devance de 361 voix son rival socialiste, Gilles Savary. Fair-play, celui-ci s’est rendu au QG de son rival pour le féliciter de sa victoire, au risque de subir les moqueries des militants de droite.

Conséquence : équilibre droite-gauche à la CUB

Talence était vue comme le point chaud des municipales, comme la ville la plus susceptible de basculer à gauche. Au contraire de Périgueux, Dax et Pau, Talence est restée fidèle à la droite. Avec cette victoire, le groupe « Communauté d’avenir » prive la gauche d’une large majorité qui aurait permis à Vincent Feltesse, le président socialiste de la Cub, d’avoir les coudées franches pour enfin mettre en œuvre un vrai programme de gauche. Gilles Savary n’a plus qu’à croiser les doigts pour que les six sièges laissés à la droite ne permettent pas à Alain Juppé de récupérer la présidence de la Cub. La gauche retient son souffle.

Christelle Juteau

Commentez cet article !
(1 commentaire)

    10 mai 2008 19:01

    Aprés Jérôme Savary voici venir Alain Savary.

    Mesdemoiselles et Messieurs les étudiant-e-s, votre intro mérite une relecture et une correction.

    N’imitez pas la sacro-sainte presse régionale qui a usé et abusé de cette ficelle douteuse afin de discréditer le candidat d’opposition au frère jumeau de Didier, proche d’Alain Juppé.


> Page consultée 562 fois
> 1 commentaire(s)
 

imprimatur.fr on Facebook
Imprimaquoi ?

Imprimatur est le journal école de l'Institut de journalisme de Bordeaux Aquitaine (IJBA). Il est créé par les étudiants de 1ère année et distribué gratuitement dans plusieurs lieux publics de Bordeaux.

Vous pouvez télécharger le dernier numéro au format PDF en vous rendant sur la page d'accueil du site.


Imprimatur, journal-école de l’Institut de journalisme Bordeaux Aquitaine.
Fondateur : Robert Escarpit. Directrice de la publication : Maria Santos-Sainz.
IJBA, 1 rue Jacques Ellul, 33 080 Bordeaux Cedex. Tel : 05 57 12 20 20
www.ijba.org - Association des diplômés