Billets Politique Monde Société Économie Culture Sciences Sport Médias Bordeaux
Liaison Bordeaux-Lyon : une nouvelle concurrence low cost pour la SNCF
Article publié le 8/04/2008
Bordeaux-Lyon pour 30 euros, l’avion va-t-il détrôner le train ?

Vendredi 4 avril, premier vol Bordeaux- Lyon, assuré par la compagnie low cost britannique Easy Jet : environ 30 euros pour 1h10 de trajet. Côté SNCF, il faut compter entre 6 et 9 heures de train, pour une somme oscillant entre 30 et 70 euros, selon la période et avec réductions.

« On ne craint aucune concurrence avec les compagnies low-cost, explique Jeanne Nassiet, directrice de la communication de la SNCF en Aquitaine. C’est une autre façon de voyager, on touche une clientèle différente. » Vérité ou auto-persuasion ? Si l’on s’attache au prix et au temps de voyage, le match tourne sans discussion en faveur du low cost. L’enjeu se situe donc bien dans le type de clientèle que l’on veut toucher. « On s’adresse plutôt aux étudiants et aux retraités qui trouvent le train plus pratique et pour qui la rapidité du trajet se révèle moins importante », poursuit Jeanne Nassiet.

Des propos que corrobore indirectement Estelle Boulard, chargée du développement des lignes à l’aéroport de Bordeaux : « On vise tout le monde mais on s’intéresse de plus en plus aux hommes d’affaire. Sur le Bordeaux-Lyon, la stratégie d’Easy Jet est certainement plus business que touristique ».

Vers l’ouverture d’autres lignes intérieures

Depuis 2000, les compagnies low cost présentes à Bordeaux exploitent des lignes européennes, plus destinées aux touristes et très éloignées du marché national de la SNCF. C’est déjà le cas d’Easy Jet sur Londres, Genève et Bristol ou de la compagnie italienne MyAir pour Milan, Bologne et Venise.

Reste que la nouvelle ligne nationale entre Bordeaux et Lyon constitue peut-être les prémices d’une concurrence plus nette avec le train. Quid d’un Bordeaux-Strasbourg ou bien d’un Bordeaux- Marseille ? Malgré les affirmations très « comm’ » de la SNCF, le pragmatisme des étudiants pourrait vite faire la part des choses entre le long plaisir cahoteux d’un Bordeaux-Lyon, en train corail, par le massif central, et la rapidité confortable des airs.

Cette nouvelle concurrence stimulera peut-être la SNCF pour le développement des lignes à grande vitesse et d’une politique tarifaire plus adaptée aux clientèles ciblées, les étudiants et les retraités.

Laure Dautriche et Anthony Hernandez.

Photo de train Corail (région Rhône-Alpes) par Cyril Bras (http://www.czarby.com/). Sous licence Creative Commons.

A la suite de la publication de l’article ci-dessus, Cyril Bras nous a fait part de la demande de publication du droit de réponse suivant : "Je viens de trouver un article rédigé et publié le 08/04/2008 par Laure Dautriche et Anthony Hernandez concernant la liaison Bordeaux - Lyon (http://blogjournalisme.free.fr/imprimatur/spip.php ?article197) dans lequel mon nom ainsi qu’une photo dont je suis l’auteur sont mentionnés.

Je pense que ce document provient du site Wikipédia où la licence mentionne "*A chaque réutilisation ou distribution de cette création, vous devez faire apparaître clairement au public les conditions contractuelles de sa mise à disposition. La meilleure manière de les indiquer est un lien vers cette page web." http://creativecommons.org/licenses/by-sa/2.0/fr/

Je n’ai pas pour habitude de refuser (sinon je ne mettrai pas des photos sur Wikipédia) l’utilisation de mes documents à des fins d’illustrations (qui plus est dans un contexte pédagogique), à la condition d’avoir été consulté au préalable ; ce qui n’a visiblement pas été le cas ici. Il est dommage que de futurs journalistes n’aient pas connaissances de la loi sur la propriété intellectuelle, notamment le droit moral et pensent que tout ce qui est disponible sur Internet est libre de droit.

Je m’adresse à vous car vous êtes mentionnée comme directrice de la publication du site hébergeant l’article et je vous demande de publier l’intégralité de ce mail en application du droit de réponse.

Je vous demande également que l’adresse Internet mentionnée soit remplacée par http://www.czarby.com."

Commentez cet article !

> Page consultée 3148 fois
> 0 commentaire(s)
 

imprimatur.fr on Facebook
Imprimaquoi ?

Imprimatur est le journal école de l'Institut de journalisme de Bordeaux Aquitaine (IJBA). Il est créé par les étudiants de 1ère année et distribué gratuitement dans plusieurs lieux publics de Bordeaux.

Vous pouvez télécharger le dernier numéro au format PDF en vous rendant sur la page d'accueil du site.


Imprimatur, journal-école de l’Institut de journalisme Bordeaux Aquitaine.
Fondateur : Robert Escarpit. Directrice de la publication : Maria Santos-Sainz.
IJBA, 1 rue Jacques Ellul, 33 080 Bordeaux Cedex. Tel : 05 57 12 20 20
www.ijba.org - Association des diplômés