Billets Politique Monde Société Économie Culture Sciences Sport Médias Bordeaux
68 mon amour, par Daniel Picouly
Article publié le 15/04/2008
Etudiant en droit à l’époque des premieres turbulences de 68, Daniel Picouly, aujourd’hui écrivain, retrace dans son roman « 68 mon amour » la journée du 29 mai. Celle où de Gaulle, harassé, part rejoindre le général Massu à Baden-Baden, laissant l’espace de quelques heures la France sans leader. A l’occasion de l’escale du livre, Picouly disserte autour de son roman, tance l’uniformité de l’Histoire, et évoque ses souvenirs. Morceaux choisis.

Daniel Picouly explique en quoi le choix du roman est fondamental pour enfin raconter autrement les évènements de mai 68.

Daniel Picouly nous raconte son mai 68. Une période faite de progrès sociaux, mais qui paradoxalement pour le fils d’ouvrier qu’il était, n’a pas changée grand chose.

« L’Histoire appartient à ceux qui l’écrivent ». Si celle-ci semble toujours traiter 68 d’un point de vue collectif, Picouly n’hésite pas à évoquer une reconquête du mouvement par l’individu.

Interview Willy Le Devin, réalisation Christelle Juteau

Commentez cet article !

> Page consultée 363 fois
> 0 commentaire(s)
 

imprimatur.fr on Facebook
Imprimaquoi ?

Imprimatur est le journal école de l'Institut de journalisme de Bordeaux Aquitaine (IJBA). Il est créé par les étudiants de 1ère année et distribué gratuitement dans plusieurs lieux publics de Bordeaux.

Vous pouvez télécharger le dernier numéro au format PDF en vous rendant sur la page d'accueil du site.


Imprimatur, journal-école de l’Institut de journalisme Bordeaux Aquitaine.
Fondateur : Robert Escarpit. Directrice de la publication : Maria Santos-Sainz.
IJBA, 1 rue Jacques Ellul, 33 080 Bordeaux Cedex. Tel : 05 57 12 20 20
www.ijba.org - Association des diplômés