Billets Politique Monde Société Économie Culture Sciences Sport Médias Bordeaux
Une journée avec "La tête au carré"
Article publié le 10/03/2009
Une fois par mois, le magazine scientifique "La tête au carré" va à la rencontre des lycéens. Ce lundi 9 mars,c’est le lycée Montaigne, cours Victor Hugo, qui recevait l’équipe de France Inter. Imprimatur a passé la journée avec eux.

Lundi matin à 9 heures, l’équipe technique de Radio France débarque au lycée Montaigne. Sa mission : transformer le foyer des internes en studio radio d’un jour pour l’émission "La tête au carré".

Le décor est planté : 4 micros table et les logos France Inter. Reste à assurer côté technique. Pour le matériel, comptez une console, un système sono, un graveur pour enregistrer l’émission et un système de liaison téléphonique numérisé.

Au son, Jean-Marie Porcher est aux commandes : "Notre boulot est de faire le son pour l’antenne, mélanger les micros, les lecteurs CD, les sons sur l’ordinateur... et en même temps faire le son dans la salle."

Par un coup de baguette magique, la liaison Bordeaux Paris est assurée grâce à la "tour télécom". Ce système permet d’envoyer les sons à Paris qui les diffuse sur les ondes.

Loin du confort du studio, Alain Faucher, chargé de production, doit faire avec les moyens du bord. Derniers réglages : scotcher les fils au milieu du passage.

Avant l’heure H, Frédérique Degorce, professeur de physique, distille ses derniers conseils pour le direct. Depuis plusieurs semaines, elle prépare l’émission avec ses élèves.

10 minutes avant le direct tout le monde est sur la brèche. Quand soudain catastrophe : la liaison avec les studios parisiens est rompue. D’où vient la panne, nul ne le sait. Pourtant il faut tout changer : l’émission sera enregistrée en mono et non en stéréo comme prévu. "La différence est quasiment inaudible pour l’auditeur mais pour nous c’est toujours une sacrée montée d’adrénaline" explique Jean-Marie Porcher. "Ce sont les aléas du direct"

C’est parti pour une heure d’émission. Aux avant postes, les élèves volontaires pour poser des questions se tiennent prêts à lever la main. "Ne vous battez pas" les implore, moqueur, Mathieu Vidard.

Fanny Bohuon, la réalisatrice est en contact permanent avec Mathieu Vidard via le réseau d’ordre (boitier et micro). Qu’on ne s’y trompe pas, elle ne lui susurre pas de mots doux à l’oreille mais plutôt le décompte fatidique avant l’antenne. "Je suis à la fois chef d’orchestre et chef de gare. Je gère le timing. Je suis aussi l’interface entre l’animateur et le technicien"."

Jean-Paul Bourdineaux et Didier Roux, les deux invités du jour sont très bavards. Et le temps passe vite sur le plateau. Malheureusement l’ensemble des sujets ne pourra pas être abordé aujourd’hui. "Qu’est ce qui vous intéresse le plus, le nucléaire ou les OGM" lance Mathieu Vidard aux lycéens.

Récompense suprême, Mathieu Vidard remet aux lycéens un porte-clé France Inter.

Céline Diais et Marie Morin

Sur "La tête au carré" voir aussi

http://blogjournalisme.free.fr/imprimatur/spip.php ?article262

http://blogjournalisme.free.fr/imprimatur/spip.php ?article260

Commentez cet article !

> Page consultée 4180 fois
> 0 commentaire(s)
 

imprimatur.fr on Facebook
Imprimaquoi ?

Imprimatur est le journal école de l'Institut de journalisme de Bordeaux Aquitaine (IJBA). Il est créé par les étudiants de 1ère année et distribué gratuitement dans plusieurs lieux publics de Bordeaux.

Vous pouvez télécharger le dernier numéro au format PDF en vous rendant sur la page d'accueil du site.


Imprimatur, journal-école de l’Institut de journalisme Bordeaux Aquitaine.
Fondateur : Robert Escarpit. Directrice de la publication : Maria Santos-Sainz.
IJBA, 1 rue Jacques Ellul, 33 080 Bordeaux Cedex. Tel : 05 57 12 20 20
www.ijba.org - Association des diplômés