Billets Politique Monde Société Économie Culture Sciences Sport Médias Bordeaux
Les handicapés moteurs taquinent aussi le ballon rond
Article publié le 31/03/2009
Les jeunes de l’équipe de foot fauteuil électrique d’Eysines troquent les crampons pour les pneus.

« Dès l’âge de 11 ans, j’ai constitué une équipe avec des amis handicapés, raconte Fabien. On jouait avec nos propres fauteuils, mais nous n’étions pas assurés contre la casse. J’ai donc proposé de créer une association indépendante et l’idée a séduit beaucoup de joueurs. » C’est ainsi qu’est né à Eysines, il y a quatre ans, un club de foot fauteuil électrique qui compte actuellement une vingtaine de membres.

JPG - 72.1 ko
Philippe Monard entraîne l’équipe de foot fauteuil électrique d’Eysines

Sept jeunes âgés de 12 à 22 ans pratiquent ce sport pour le plaisir du jeu et neufs autres s’entraînent pour la compétition. Ils sont tous atteints de handicaps lourds. « Nous accueillons des infirmes moteurs cérébraux dont les membres inférieurs sont paralysés et d’autres qui souffrent de maladies neuromusculaires », explique Philippe Monard, leur entraîneur.



Se socialiser et se défouler

Cette activité permet aux grands handicapés de se socialiser, de se défouler. Ils apprennent à se situer dans l’espace et à jouer collectif. « Je joue pour me déstresser et pour la montée d’adrénaline que ça me procure ", confie Alexis, 15 ans. "Comme je ne peux pas courir, le fauteuil électrique me permet de pratiquer mon sport préféré d’une autre façon. Je me suis fait de nouveaux copains et je suis heureux lorsque nous remportons des matchs », ajoute Anthony, 16 ans.

JPG - 53.5 ko
Difficile de maîtriser la Formule 1 des fauteuils électriques qui atteint les 10km/h.

Huit fauteuils électriques

Le club fait partie de l’Institut d’Education Motrice d’Eysines, qui lui a permis de s’équiper de huit fauteuils électriques adaptés à la discipline. « Avant, on était obligé de fixer des planches de bois à l’avant des fauteuils, à l’aide de bouts de ficelle et de fils de fer, pour pousser le ballon », raconte Philippe Monard.



Créé en France au début des années 1990, le foot fauteuil électrique connaît, depuis, un succès croissant. Seul sport collectif de compétition accessible aux handicapés lourds, il représente depuis janvier 2009 la première activité de la fédération française d’handisport. « En 2008, on comptait 779 licenciés en compétition et plus de 1000 en loisir », conclut Philippe Monard.

Marion Chantreau et Marine Scherer

Ils roulent vers la victoire

- Palmarès : Les neuf membres de l’équipe première d’Eysines participent au championnat de France en division nationale Sud- Ouest pour la deuxième année consécutive. Ils sont actuellement en tête du classement. « Avec 9 points, nous sommes pour l’instant premiers de notre pool » précise Philippe Monard.

- Rencontres : Les compétiteurs ont remporté les trois premiers matchs du championnat de France lors d’une rencontre à domicile le week-end du 7 et 8 mars. Il leur reste désormais sept matchs à jouer à Montpellier et Toulouse.

- Objectif : L’équipe espère gagner le championnat et monter ainsi en division 3.



Commentez cet article !

> Page consultée 1143 fois
> 0 commentaire(s)
 

imprimatur.fr on Facebook
Imprimaquoi ?

Imprimatur est le journal école de l'Institut de journalisme de Bordeaux Aquitaine (IJBA). Il est créé par les étudiants de 1ère année et distribué gratuitement dans plusieurs lieux publics de Bordeaux.

Vous pouvez télécharger le dernier numéro au format PDF en vous rendant sur la page d'accueil du site.


Imprimatur, journal-école de l’Institut de journalisme Bordeaux Aquitaine.
Fondateur : Robert Escarpit. Directrice de la publication : Maria Santos-Sainz.
IJBA, 1 rue Jacques Ellul, 33 080 Bordeaux Cedex. Tel : 05 57 12 20 20
www.ijba.org - Association des diplômés