Billets Politique Monde Société Économie Culture Sciences Sport Médias Bordeaux
Le vrai-faux journal d’Alain J.
Article publié le 7/04/2009
Chaque semaine, Imprimatur infiltre le blog d’Alain Juppé.

Lundi. J’ai une très grande sympathie pour l’aversion que j’éprouve à la vue de Pierre Hurmic. Cochon de Vert. Aujourd’hui, pour changer, il m’a alpagué en Conseil municipal. Du coup, j’ai dû reconnaître que les flics y vont un peu fort de café. Boucler dix emmerdeurs de cyclistes bourrés sous prétexte qu’ils zigzaguent un peu sur les voies, la police déraille. A tous les coups, demain ça sort dans Sud Ouest. En plus, avec mes antécédents, on dira qu’y a pas que Delanoë qui prête la main aux pédalos.

Lundi (suite). Autre thème abordé au Conseil, le sort réservé au cours Victor Hugo. Ça me faisait tellement rire de tous les voir se chamailler pour décider de ce qu’allaient devenir les locaux du Brico-Relais et l’incidence de tout ça sur ce quartier… Alors, j’ai attendu quatre soporifiques heures avant de leur annoncer que la ville allait exercer son droit de préemption. Celui qui me faisait le plus marrer, c’était mon adjoint à la proximité et à l’occupation du domaine public : dans la série Jean-Louis David est un con, aujourd’hui, Jean-Louis David croit qu’il va pouvoir me voler la vedette en annonçant la nouvelle. Il peut toujours se brosser. Il est con ce Jean-Louis !

JPG - 14.8 ko

Mercredi. Mon petit cirque médiatique a bien fonctionné. Pour Sarko, je représente une menace ! Lol. A présent, môssieu re-voudrait de moi au gouvernement. Pour l’instant, je me contenterai de jubiler. Parce que quand je vois ce qu’on pense de Kouchner aujourd’hui, j’ose pas imaginer ce qu’on dirait de moi après quelque temps à la botte du petit chef.

Jeudi. Cher journal, je me demande si la politique m’aime encore. Lundi : Villepin a tenté de stopper net ma carrière d’orateur national. Mardi : Xavier « chouchou » Bertrand a laissé entendre qu’il n’était pas mon meilleur ami. Mercredi : j’ai repensé à mon inéligibilité en 2004. Et ça m’a fait faire des cauchemars. Jeudi : ils ont tout fait pour se rattraper. Jacques Delors surtout. Ce matin sur France Inter, il a dit qu’il me verrait bien présider la commission européenne. Au moins, le vieux phoque socialo a plus de goût que sa fille. Quoi qu’il en soit, à ce moment-là, j’ai bien vu qu’on m’aimait toujours. En tout cas, le jeudi. Vendredi. Je repense à ma rencontre avec les chefs d’établissement des écoles maternelles de la ville en milieu de semaine. En grande majorité des femmes. Si Isa m’avait vu serrer des mains, le regard charmeur, en clamant « quel beau métier professeur ! ». Car notre passe temps favori du moment, c’est un concours de contrepèteries médiatiques. Et j’ouvre donc logiquement le score ! Alain : 1. Isabelle : 0.

Commentez cet article !

> Page consultée 441 fois
> 0 commentaire(s)
 

imprimatur.fr on Facebook
Imprimaquoi ?

Imprimatur est le journal école de l'Institut de journalisme de Bordeaux Aquitaine (IJBA). Il est créé par les étudiants de 1ère année et distribué gratuitement dans plusieurs lieux publics de Bordeaux.

Vous pouvez télécharger le dernier numéro au format PDF en vous rendant sur la page d'accueil du site.


Imprimatur, journal-école de l’Institut de journalisme Bordeaux Aquitaine.
Fondateur : Robert Escarpit. Directrice de la publication : Maria Santos-Sainz.
IJBA, 1 rue Jacques Ellul, 33 080 Bordeaux Cedex. Tel : 05 57 12 20 20
www.ijba.org - Association des diplômés