Billets Politique Monde Société Économie Culture Sciences Sport Médias Bordeaux
Chili sin sangre : quand le théâtre se fait son film
Article publié le 28/01/2010
Pour en savoir plus sur Sin sangre, vous pouvez écouter l’interview téléphonique du comédien chilien Etienne Bobenrieth (voir ci-dessous). Il revient sur ses débuts dans la troupe Tetrocinema, sur les origines du projet et sa dimension politique.

Un vent nouveau, venu d’Amérique du sud, souffle sur la scène du Carré des Jalles cette semaine (29 et 30 janvier 2010). La compagnie chilienne Teatrocinema investit les lieux pour deux représentations de son spectacle Sin sangre. Portrait métaphorique d’un pays troublé face à son passé, l’oeuvre a de quoi surprendre. Elle mêle théâtre et cinéma, images et spectacle vivant. Un programme ambitieux qui met en scène Nina, une enfant témoin de l’assassinat de son père. Cinquante ans après, lorsque son regard croise celui du tueur, elle oscille entre désir de vengeance et pardon.

Sin sangre est l’adaptation du roman Senza sangre de l’auteur italien Alessandro Baricco, paru en 2002. Le choix d’adapter cette oeuvre n’est pas fortuit. Cet écrivain novateur est connu pour son style unique mêlant littérature, déconstruction narrative et présence musicale. Sous la direction de Juan Carlos Zagal, Teatrocinema s’est pleinement approprié le texte. Chaque séquence a été réécrite dans l’optique d’explorer les limites des genres au service de l’intrigue.

Etienne Bobenrieth, jeune comédien qui a vu naître le projet, décrit Sin Sangre comme « un film avec des comédiens sur scène, mais un film qui est chaque jour différent. Chaque représentation est une nouvelle édition ». L’objectif affiché est de concevoir un nouveau langage à la fois cinématographique et théâtral.

Sin sangre est le premier volet d’une trilogie qui promet de bouleverser le rapport du spectateur à la scène. On veut y croire.

Sin sangre, compagnie Teatrocinema (Chili), au Carré des Jalles à Saint-Médard-en-Jalles.

Vendredi 29 et samedi 30 janvier 2010 à 20h30. Spectacle en Espagnol, surtitré en Français.

"Cette pièce, c’est un choc pour le public" : découvrez notre entretien téléphonique avec Etienne Bobenrieth.


Théâtre ou cinéma ? Découvrez la bande-annonce (en espagnol) de Sin Sangre par le Teatrocinema :

Sébastien Jaime

Commentez cet article !

> Page consultée 263 fois
> 0 commentaire(s)
 

imprimatur.fr on Facebook
Imprimaquoi ?

Imprimatur est le journal école de l'Institut de journalisme de Bordeaux Aquitaine (IJBA). Il est créé par les étudiants de 1ère année et distribué gratuitement dans plusieurs lieux publics de Bordeaux.

Vous pouvez télécharger le dernier numéro au format PDF en vous rendant sur la page d'accueil du site.


Imprimatur, journal-école de l’Institut de journalisme Bordeaux Aquitaine.
Fondateur : Robert Escarpit. Directrice de la publication : Maria Santos-Sainz.
IJBA, 1 rue Jacques Ellul, 33 080 Bordeaux Cedex. Tel : 05 57 12 20 20
www.ijba.org - Association des diplômés