Billets Politique Monde Société Économie Culture Sciences Sport Médias Bordeaux
Comme sur des roulettes
Article publié le 20/03/2007
Au skate park du quai des Chartrons, Elodie, 16 ans, et Clément, 13 ans, sont connus comme le loup blanc. Leur jeune âge et leurs prouesses ne passent pas inaperçus, même chez leurs aînés.

Elodie a découvert le roller il y a huit ans et sa passion ne l’a jamais quittée. En dépit des traumatismes crâniens, fractures du genou et autres accidents, l’appel des roulettes agit toujours : le danger ne l’arrêtera pas. Depuis un an et demi, Elodie maitrise le flip et le back flip, des figures qui ne sont pas à la portée de tous.


Et ses sauts dépassent les barrières du skate park. Elle a fini deuxième aux Vibrations urbaines de Pessac, juste derrière une rider aguerrie de 24 ans. La jeune fille compte rider encore longtemps, se faire repérer et, pourquoi pas, trouver des sponsors qui pourraient la pousser dans les compétitions. Mais si ça n’arrive pas, tant pis. Ses parents cesseront enfin de s’inquiéter. De toute façon, Elodie ne compte pas devenir professionnelle. Elle préfèrerait se mettre au service des autres en devenant sapeur-pompier. Petite, mince et athlétique, l’adolescente est simple et naturelle. Elle ne se vante pas de ses exploits mais se contente d’expliquer les risques qu’elle prend : pratiquer, alors qu’un traumatisme crânien lui a laissé un caillot de sang dans le cerveau, menaçant sa vie en cas de nouvelle chute. Son physique avantageux et sa modestie en font la chouchoute des rampes majoritairement occupées par des garçons. Ils lui laissent leur place, la regardent quand elle fait ses sauts et la félicitent à la sortie. En écoutant Elodie parler de sa passion, de ses peurs et de ses projets, joli minois à l’appui, beaucoup d’ados mal dans leur peau auraient envie de lui ressembler...

L’alter égo masculin d’Elodie existe. A 13 ans, Clément répond facilement aux questions qu’on lui pose et montre la même simplicité.


Sur son skate, il prend de la vitesse dans le bowl [1] et tire la langue quand il approche des bords. « Dangereux, disent certains, car en cas de chute, il pourrait se la couper ». Bien enveloppé dans ses protections, Clément ne s’est jamais rien cassé. S’il montre autant de facilité sur sa planche, c’est qu’il est tombé dedans très jeune. Son père déjà aimait glisser en pleine rue. Trois décennies plus tard, la passion familiale reste intacte. Pour Clément, la mode du skate l’a même amené à se présenter en compétition. Sponsorisé par Transfert Skate shop, il bénéficie d’une planche neuve par mois et de tout le reste au prix coûtant. Début d’une longue carrière ? « On peut se faire pas mal de fric avec le skate », note le jeune garçon, plein d’espoir. Loin d’égaler Tony Hawk [2] , il est tout de même arrivé cinquième aux championnats de France, chez les moins de 16 ans. Son expérience lui sert d’ailleurs pour apprendre les rudiments d’acrobaties à son meilleur copain, Adrien. Talents à suivre.

Hélène Nahory et Gladys Marivat

Photos : Yassine Tebourbi

[1] Bowl : module de glisse qui a la forme d’un bol

[2] Tony Hawk : Légende du skate américain ayant donné son nom à un jeu vidéo

Commentez cet article !
(1 commentaire)

    11 septembre 2007 19:44, par Deedou
    héhé et oui c’est moi elodie pour les riders deedou. C’est ma passion et même plus c’est tout la ou je me defoule fais des rencontre fait des sessions avec mes amis. Gros bisous à tous les riders su skate park de bordeaux

> Page consultée 3313 fois
> 1 commentaire(s)
 

imprimatur.fr on Facebook
Imprimaquoi ?

Imprimatur est le journal école de l'Institut de journalisme de Bordeaux Aquitaine (IJBA). Il est créé par les étudiants de 1ère année et distribué gratuitement dans plusieurs lieux publics de Bordeaux.

Vous pouvez télécharger le dernier numéro au format PDF en vous rendant sur la page d'accueil du site.


Imprimatur, journal-école de l’Institut de journalisme Bordeaux Aquitaine.
Fondateur : Robert Escarpit. Directrice de la publication : Maria Santos-Sainz.
IJBA, 1 rue Jacques Ellul, 33 080 Bordeaux Cedex. Tel : 05 57 12 20 20
www.ijba.org - Association des diplômés