Billets Politique Monde Société Économie Culture Sciences Sport Médias Bordeaux
Les mamies, la frite et moi
Article publié le 16/02/2010
Faire trempette avec des grands-mères pour délasser mes muscles fatigués, l’occasion était trop belle. J’ai pris mon bonnet de bain et mon maillot pour une matinée des plus sportives. Impressions.

Il faut être matinal pour suivre un cours d’aquagym « spécial seniors ». Rendez-vous est tout de même pris pour mardi, à 9 heures précises, à la piscine de Mériadeck. D’entrée, Jérémie, le maître-nageur, me prévient : « Tu vas voir, c’est très, très lent. Tu vas être avec des mamies. La moyenne d’âge, c’est 80 ans. Et puis, pas de musique. Elles n’entendent plus rien ». J’enfile maillot et bonnet de bain et après une douche rapide, je rejoins le bassin où Suzanne et trois de ses amies sont déjà en train de s’échauffer tranquillement.

Maillots fleuris une-pièce, bonnets de bain alvéolé et lunettes de vue font partie de la panoplie. Sont-elles d’accord pour m’accueillir dans leurs cours ? « Mais bien sûr, jeune homme ! Vous allez voir, c’est tranquille ! Par contre, on ne plonge pas... ». Je pénètre dans l’eau, elle est bonne, c’est déjà ça. C’est parti pour trois quarts d’heure d’exercices intenses.

J’ai testé pour vous l’aquagym from Imprimatur on Vimeo.

Après quelques brasses vigoureuses, je me fais gentiment reprendre : « On ne nage pas jeune homme, on trottine ! ». OK, OK, je suis le mouvement. J’enchaîne les talons-fesses, les genoux-poitrine, en cercle dans la piscine, à un rythme des plus raisonnables. Pour le moment, tout se passe bien. Ça me convient parfaitement, je déteste être brusqué.

J’ai testé pour vous l’aquagym from Imprimatur on Vimeo.

Le tout se fait dans un grand silence, régulièrement interrompu par Jérémie, pour les changements d’exercice. « On prend la frite et on la pousse au fond en soufflant fort, les jambes écartées ». Tous les muscles sont sollicités et en grand professionnel, je me prends vite au jeu. Et je le fais consciencieusement.

Peu sportif de nature, j’ai tout de même du mal à sortir mes orteils de l’eau pour faire travailler mes abdominaux.

j’ai testé pour vous l’aquagym from Imprimatur on Vimeo.

Encore quelques petits pas chassés, les mains sur les hanches, une série d’étirements et c’est fini. Quarante-cinq minutes : je suis épuisé. Et les mamies, elles, pètent le feu.

J’ai testé pour vous from Imprimatur on Vimeo.

Simon Vidal

Photos : Olivier Laffargue Vidéos : Thomas Bartherote

Commentez cet article !
(2 commentaires)

    16 février 2010 20:15, par PSR
    J’achète ! Rafraîchissant, on s’y croit. Je songe déjà à arrêter la gym suédoise pour l’aquagym.

    17 février 2010 01:21, par Karl Funkie
    C’est juste magnifique. Un grand moment de sport en période de JO. Malheureusement j’ai peur que la discipline "aquagym" ne soit pas olympique en 2012 à Londres. Mais cette brasse...Quelle classe !!! je vais faire de beaux rêves cette nuit.

> Page consultée 1447 fois
> 2 commentaire(s)
 

imprimatur.fr on Facebook
Imprimaquoi ?

Imprimatur est le journal école de l'Institut de journalisme de Bordeaux Aquitaine (IJBA). Il est créé par les étudiants de 1ère année et distribué gratuitement dans plusieurs lieux publics de Bordeaux.

Vous pouvez télécharger le dernier numéro au format PDF en vous rendant sur la page d'accueil du site.


Imprimatur, journal-école de l’Institut de journalisme Bordeaux Aquitaine.
Fondateur : Robert Escarpit. Directrice de la publication : Maria Santos-Sainz.
IJBA, 1 rue Jacques Ellul, 33 080 Bordeaux Cedex. Tel : 05 57 12 20 20
www.ijba.org - Association des diplômés