Billets Politique Monde Société Économie Culture Sciences Sport Médias Bordeaux
L’UEFA règle les comptes des clubs européens
Article publié le 18/01/2011
1,2 milliard d’euros. C’est le déficit cumulé des clubs de football européens pour la seule année 2009. Autre chiffre, pas beaucoup plus réjouissant : plus de la moitié des clubs de première division dépendant de l’UEFA seraient déficitaires selon une étude dévoilée par l’instance européenne la semaine dernière.
JPG - 17.6 ko
Crédit photo Anders V

Face à ces données alarmantes, Michel Platini, président de l’UEFA, se veut réactif. Il propose aujourd’hui une nouvelle mesure qui permettrait d’assainir les finances des clubs européens : le fair-play financier. Sous peine de sanctions allant du simple blâme à l’interdiction de participer à certains matchs de Ligue des champions et d’Europa League, les clubs devront viser l’équilibre financier d’ici 2014-2015.

Une mesure qui les poussera à investir davantage dans la formation de nouvelles recrues et dans la construction de nouveaux stades et infrastructures, plutôt qu’à dépenser des sommes astronomiques dans les salaires et les transferts des joueurs. Si cette mesure s’appliquait aujourd’hui, plus d’un tiers des clubs qualifiés pour la ligue des Champions serait exclu du jeu selon Gianni Infantino, secrétaire général de l’UEFA.

"Les clubs ne doivent pas dépenser plus d’argent qu’ils n’en génèrent" M.P.

Les plus mauvais élèves ? Les clubs anglais avec en tête de liste Manchester City qui compte à lui seul plus de 135 millions de perte depuis son rachat par le Cheikh Mansour en 2009. Viennent ensuite Chelsea et Manchester United. Mais comment imaginer un championnat où les plus grands clubs seraient absents ? « Le principe de fair-play financier ne vise pas à mettre en difficulté les clubs mais à les aider à sortir d’une spirale infernale » répond Michel Platini. A noter que la mesure, qui a été plutôt bien acceptée dans le milieu, ne pénalisera pas les clubs français qui sont déjà soumis à cette contrainte sous l’égide de la DNCG (Direction nationale de contrôle et de gestion), et pourront donc jouer à armes plus égales avec leurs confrères européens.

Un football plus vertueux donc, où l’esprit du jeu reprendrait le pas sur l’aspect financier. Cela en fait rêver plus d’un. Reste à savoir si les clubs accepteront de jouer le jeu ou si les investisseurs privés, qui financent en majorité les clubs, se contenteront d’injecter plus d’argent pour redonner une santé financière à leurs poulains. Reste à savoir également si, finalement, l’esprit sportif peut réellement l’emporter sur les intérêts financiers.

Agathe Guilhem

Commentez cet article !

> Page consultée 542 fois
> 0 commentaire(s)
 

imprimatur.fr on Facebook
Imprimaquoi ?

Imprimatur est le journal école de l'Institut de journalisme de Bordeaux Aquitaine (IJBA). Il est créé par les étudiants de 1ère année et distribué gratuitement dans plusieurs lieux publics de Bordeaux.

Vous pouvez télécharger le dernier numéro au format PDF en vous rendant sur la page d'accueil du site.


Imprimatur, journal-école de l’Institut de journalisme Bordeaux Aquitaine.
Fondateur : Robert Escarpit. Directrice de la publication : Maria Santos-Sainz.
IJBA, 1 rue Jacques Ellul, 33 080 Bordeaux Cedex. Tel : 05 57 12 20 20
www.ijba.org - Association des diplômés