Billets Politique Monde Société Économie Culture Sciences Sport Médias Bordeaux
Cantonales 2011 : Etienne Bousquet-Cassagne, 21 ans, candidat du Front National à Tonneins
Article publié le 27/01/2011
Ils ont moins de 30 ans. Ils sont tous engagés en politique. Ils se présentent pour les cantonales en mars prochain. Rencontre avec Fabien, Yann, Etienne, Christopher et Laëtitia. Le PS se démarque, les éléphants girondins barrissent… le plus jeune candidat a 37 ans.

Quels sont les derniers événements qui vous ont marqué ?

Les catastrophes naturelles, les soulèvements des peuples tunisien et grec incarnent pour moi la révolte du peuple contre les élites. Ce phénomène pourrait se propager jusqu’en France. Lors de l’intervention américaine en Irak, les Etats-Unis ont voulu imposer un mode de gouvernement, cela a entraîné plus de dégâts qu’autre chose. Nicolas Sarkozy, lui, a toujours été une imposture.

Quels sont les raisons de votre engagement en politique ?

Tout ça vient du débat sur le traité européen de 2005. J’ai regardé un débat télévisé entre Jean-Marie Le Pen et Arlette Laguiller. J’ai trouvé Le Pen aimable et courtois. J’ai adhéré aux idées comme au personnage. Le bon sens et le côté logique du FN m’ont séduit : le refus de l’asservissement de la France à l’Union européenne ou même à l’Otan, l’idée nationale d’une France forte et indépendante sont des exemples de thématiques qui me sont chères.

Quels sont vos modèles ?

Toutes celles et ceux qui se battent pour leur indépendance et leur liberté, les modèles de droiture et de combativité comme Jean-Marie et Marine Le Pen.

Quels sont pour vous les grands défis à relever ?

Le rétablissement total de la souveraineté française. La France doit décider seule de tout. Il faut aussi veiller à un respect total de la laïcité. Le FN n’est pas contre l’Islam mais contre un Islam conquérant. Je trouve normal que les français musulmans prient, mais ça doit rester de l’ordre du privé. Ils n’ont pas à prier dans la rue. L’Etat n’a pas à financer des salles de prière ou des mosquées, les musulmans doivent eux-mêmes se les construire. Les établissements de cultes doivent rester discrets. Je ne veux pas de minarets et de chants de muezzin dans notre pays. Les cantines scolaires n’ont pas à servir exclusivement de la viande hallal. Le problème de la sécurité est aussi une thématique importante.

Commentez cet article !

> Page consultée 1164 fois
> 0 commentaire(s)
 

imprimatur.fr on Facebook
Imprimaquoi ?

Imprimatur est le journal école de l'Institut de journalisme de Bordeaux Aquitaine (IJBA). Il est créé par les étudiants de 1ère année et distribué gratuitement dans plusieurs lieux publics de Bordeaux.

Vous pouvez télécharger le dernier numéro au format PDF en vous rendant sur la page d'accueil du site.


Imprimatur, journal-école de l’Institut de journalisme Bordeaux Aquitaine.
Fondateur : Robert Escarpit. Directrice de la publication : Maria Santos-Sainz.
IJBA, 1 rue Jacques Ellul, 33 080 Bordeaux Cedex. Tel : 05 57 12 20 20
www.ijba.org - Association des diplômés