Billets Politique Monde Société Économie Culture Sciences Sport Médias Bordeaux
Cantonales 2011 : Laëtitia Jarty, 25 ans, représentera les couleurs de l’UMP à Caudéran
Article publié le 27/01/2011
Ils ont moins de 30 ans. Ils sont tous engagés en politique. Ils se présentent pour les cantonales en mars prochain. Rencontre avec Fabien, Yann, Etienne, Christopher et Laëtitia. Le PS se démarque, les éléphants girondins barrissent… le plus jeune candidat a 37 ans.

Quels sont les derniers événéments qui vous ont marqué ?

J’ai été impressionnée de voir que la rue a réussi à renverser Ben Ali en Tunisie. La démocratie a gagné sans qu’il n’y ait aucune élection. Je ne pensais pas que la situation y était aussi catastrophique et je suis heureuse que les Tunisiens soient désormais libres.

Quelles sont les raisons de votre engagement en politique ?

Je baigne dans cet univers depuis mon enfance. Mon père était lui-même élu à la mairie de Bordeaux à l’époque de Jacques Chaban-Delmas. J’ai eu très tôt l’envie de militer. A 16 ans, je me suis engagée quelques mois à la Licra mais la mobilisation des jeunes à Bordeaux était difficile. A 18 ans, j’ai pris ma carte à l’UMP car j’ai toujours pensé qu’il fallait défendre les valeurs du mérite et du travail. Aujourd’hui, je m’occupe des jeunes de ce mouvement au niveau départemental. Je suis également élue depuis mars 2008 à la mairie de Bordeaux aux côtés d’Alain Juppé. J’y consacre beaucoup de temps.

Avez-vous des modèles politiques ou historiques ?

Avant d’être à l’UMP, je suis juppéiste avant tout. Quand on vit en Gironde, on ne peut qu’être Juppéiste. J’aime sa façon de faire de la politique et d’être toujours fidèle à ses idées. J’apprends beaucoup à ses côtés. C’est lui qui me donne envie de continuer à me battre pour mes idées. J’aurais aimé connaître davantage Jacques Chaban-Delmas que je considère comme un grand humaniste.

Sur quels sujets souhaitez-vous vous engager ?

Tout au long de l’année 2011, les jeunes UMP de Gironde vont se pencher sur un thème qui concerne tous : l’emploi. Nous sommes dans une ville étudiante et nous connaissons un ami diplômé qui connaît quelques difficultés pour trouver un véritable emploi. J’ai aussi envie de faire évoluer les questions sociétales même si parfois je me heurte encore à un certain conservatisme. Je m’en suis aperçue lorsque nous avons, par exemple, proposé à notre mouvement de rendre possible la signature des PACS en mairie. Je souhaite aussi m’engager sur les questions inter-générationnelles notamment à Caudéran afin que les jeunes et les moins jeunes puissent partager davantage ensemble.

Commentez cet article !

> Page consultée 4360 fois
> 0 commentaire(s)
 

imprimatur.fr on Facebook
Imprimaquoi ?

Imprimatur est le journal école de l'Institut de journalisme de Bordeaux Aquitaine (IJBA). Il est créé par les étudiants de 1ère année et distribué gratuitement dans plusieurs lieux publics de Bordeaux.

Vous pouvez télécharger le dernier numéro au format PDF en vous rendant sur la page d'accueil du site.


Imprimatur, journal-école de l’Institut de journalisme Bordeaux Aquitaine.
Fondateur : Robert Escarpit. Directrice de la publication : Maria Santos-Sainz.
IJBA, 1 rue Jacques Ellul, 33 080 Bordeaux Cedex. Tel : 05 57 12 20 20
www.ijba.org - Association des diplômés