Billets Politique Monde Société Économie Culture Sciences Sport Médias Bordeaux
La bande dessinée habille l’espace Saint Rémi
Article publié le 10/02/2011
Lundi 7 février 2011, 18 heures. Inauguration de la 5 ème édition du festival Bord’images dédié à la bande dessinée. Sur les murs de l’espace Saint Rémi, de drôles de dessins ont élu domicile.

L’espace Saint Rémi, lieu d’exposition bordelais, est habillé pour l’hiver. A l’occasion de l’inauguration du festival Bord’images, les spectateurs ont eu la chance d’assister à la métamorphose des murs en pierres blanches de l’église médiévale. Quatre dessinateurs bordelais se sont prêtés à une véritable performance artistique. Leur arme de création ? Un ordinateur, une tablette graphique ou un Ipad. Le tout projeté en grandeur nature. « De 100 à 0 % papier », c’est le thème de cette année. Le livre n’est pas le seul support de création pour les dessinateurs de bande dessinée. Selon Eric Audebert, président de l’association 9-33 organisatrice de l’événement, le numérique est un moyen pour la BD de s’emparer de l’espace public.

Jérôme d’Aviau fait partie des quatre dessinateurs à relooker l’église. Tablette graphique sur les genoux, l’auteur fait face à l’immense arc de voûte dans lequel il introduit les personnages de sa bande dessinée intitulée « Le trop grand vide d’Alphonse Tabouret ». Le créateur joue de manière habile avec le cadre qui lui est offert. L’impression de voir les personnages par une fenêtre est totalement réussie. L’artiste est un habitué de ce type de performance. Il a récemment réalisé des dessins projetés sur grand écran lors du concert du groupe La fabrique à swing. Ces lieux de création sont pour lui un moyen de rendre son travail accessible au plus grand nombre, mais ne remplacent pas le doux touché du papier.

Les mains dans la poche et les yeux levés au ciel, Mathieu Landreau observe attentivement le dessin de Jérôme d’Aviau. Pour ce jeune homme fan de BD, si le papier reste le support incontournable, le dessin prend une toute autre dimension lorsqu’il apparaît sur le mur de l’église.

Mathieu n’est pas le seul à être interpellé. Enfants et parents pointent le nez et fixent les murs de l’Eglise St Rémi. Certains contemplent les œuvres pendant des minutes entières. Dans ce décor du passé, une odeur de sainteté plane sur le neuvième art.

Découvrez l’ambiance et les dessins de l’exposition.

Photos et texte de Nastassia Solovjovas.


- Le festival Bord’images a lieu du 7 au 20 février : programme sur le site de l’association 9-33

- blog de Jérôme d’Aviau.

-  Danny le coq, bd blog de Nicolas.

Commentez cet article !

> Page consultée 399 fois
> 0 commentaire(s)
 

imprimatur.fr on Facebook
Imprimaquoi ?

Imprimatur est le journal école de l'Institut de journalisme de Bordeaux Aquitaine (IJBA). Il est créé par les étudiants de 1ère année et distribué gratuitement dans plusieurs lieux publics de Bordeaux.

Vous pouvez télécharger le dernier numéro au format PDF en vous rendant sur la page d'accueil du site.


Imprimatur, journal-école de l’Institut de journalisme Bordeaux Aquitaine.
Fondateur : Robert Escarpit. Directrice de la publication : Maria Santos-Sainz.
IJBA, 1 rue Jacques Ellul, 33 080 Bordeaux Cedex. Tel : 05 57 12 20 20
www.ijba.org - Association des diplômés