Billets Politique Monde Société Économie Culture Sciences Sport Médias Bordeaux
Un jouet taille XXL
Article publié le 25/03/2011
Un sous-marin volant ? C’est possible avec l’artiste François Burland. Rencontre au Garage moderne à Bordeaux.
JPG - 76.7 ko
En chiffres : 18 mètres de long, 5,20 mètres de hauteur et 4 mètres de diamètre, 1300 kilos, douze mille rivets, 70 grosses plaques de tôle. Commencé le 15 décembre 2010, le sous-marin doit être fini le 31 mars 2011 et est actuellement exposé au Garage moderne.

François Burland, qu’est-ce que cet Atomik Submarine ?

C’est une grosse merde. Non, mais c’est vrai. Et je ne sais plus ce que c’est en fait. Vous savez les artistes sont comme des enfants, ce sont des psychopathes. Là, je regarde ce gros machin et je me demande ce que c’est. Je ne peux plus voir ce truc !

JPG - 82.9 ko
L’artiste suisse François Burland (au centre, debout) entouré de son épouse et du producteur George Kumpera, qui finance et organise l’opération. George Favre, le cousin de l’artiste (assis), a monté l’ossature en bois, couverte par les plaques de tôle. Sophie Gaury, coordonnatrice de l’opération à Bordeaux (à gauche). Une photographe, Murielle Michetti, produit les photos du projet.

Comment est-il né ?

C’est un travail qui fait suite à plus de 30 ans de travail. J’ai commencé à construire des « jouets » : des bateaux, des fusées. Et puis je me suis dit que j’allais faire un gros truc qui écrase les gens. Un soir, j’ai fait la maquette d’un sous-marin. Je me suis dit que ce serait génial si j’arrivais à le mettre dans une petite pièce pour que les gens se demandent comment il a pu rentrer dedans.

JPG - 78.8 ko

Pourquoi un sous-marin russe ?

Les Suisses avaient peur de la Russie. Ils ont construit des trous partout, des abris anti-atomiques. J’ai grandi avec cette folie-là. Dans les montagnes russes, il y a d’autres villes. Des villes dans des villes. Les montagnes s’ouvrent en deux. C’est incroyable. On avait peur du rouge. Donc c’est pour cela que j’ai construit ce sous-marin volant russe.

JPG - 51.9 ko
Avant sa conception, François Burland a réalisé et présenté cette maquette pour convaincre toute l’équipe de le suivre.

Plus d’infos : www.atomiksubmarine.com

Vanessa Hirson

En images : présentation du projet "Atomik Submarine"

Commentez cet article !

> Page consultée 1464 fois
> 0 commentaire(s)
 

imprimatur.fr on Facebook
Imprimaquoi ?

Imprimatur est le journal école de l'Institut de journalisme de Bordeaux Aquitaine (IJBA). Il est créé par les étudiants de 1ère année et distribué gratuitement dans plusieurs lieux publics de Bordeaux.

Vous pouvez télécharger le dernier numéro au format PDF en vous rendant sur la page d'accueil du site.


Imprimatur, journal-école de l’Institut de journalisme Bordeaux Aquitaine.
Fondateur : Robert Escarpit. Directrice de la publication : Maria Santos-Sainz.
IJBA, 1 rue Jacques Ellul, 33 080 Bordeaux Cedex. Tel : 05 57 12 20 20
www.ijba.org - Association des diplômés